Le mot du président

L’objectif de l’AKGN est de contribuer modestement mais avec toute son énergie, au développement d’une sous-préfecture de Guinée : Kankalabé située à environ 350 kilomètres de Conakry.

L’AKGN a une relation privilégiée de plus de 30 ans avec les habitants de cette communauté.

Comment vit-on là-bas ?
L’accès aux soins est difficile : aucun médecin pour les 17 000 habitants de la sous-préfecture, un taux anormal d’enfants déscolarisé. L’accès à l’eau potable est souvent un calvaire, l’électricité se limite à quelques groupes électrogènes et panneaux solaires pour les privilégiés. Enfin une économie locale au point mort qui ne permet pas aux jeunes de travailler sur place et les conduit le plus souvent à quitter le milieu rural au mieux pour la ville au pire pour grossir le bataillon des candidats à la migration.
Bref la vie est compliquée à Kankalabé.
Et pourtant toutes les conditions peuvent être réunies pour que les enfants naissent, grandissent, deviennent des hommes et des femmes et vivent sur place en construisant une famille dans un environnement privilégié.

Comment intervient l’AKGN pour tendre à son objectif de développement ?
Chaque euro dont nous disposons est utilisé pour nos actions en faveur du développement des villages qui composent la sous-préfecture. Nos frais de fonctionnement sont quasi inexistants.
Nous agissons dans la bonne humeur et nous restons toujours positifs dans l’adversité. Nous ne sommes pas des donneurs de leçons et nous essayons de ne pas être déprimants dans notre communication comme peuvent l’être souvent certains acteurs du développement devant l’ampleur de la tâche à accomplir.
Nos amis guinéens ont toujours le sourire aux lèvres malgré les difficultés du quotidien. Ils nous donnent lors de nos travaux réguliers sur place une leçon de savoir vivre ensemble.

Comment nous aider ?
Si vous partagez les valeurs de l’AKGN, nous avons besoin de vos encouragements, un like de cette page ou un partage de notre lien nous fera très plaisir : nous avons besoin du bouche à oreille pour exister. Vous pouvez aussi nous rejoindre en devenant membre et en participant, activement ou par un don, même symbolique, à nos actions en faveur du développement.

Pour l’AKGN et surtout pour Kankalabé, d’avance Merci pour votre soutien !

Franck Brancaléoni

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :